Billets de facilis-home

  • La crise, une période à bien négocier

    Cette période de crise sanitaire est inédite, effroyable, violente, mondiale, ... Si les qualificatifs ne manquent pas, ils sont généralement négatifs ou au mieux factuels. Les nombreuses victimes à déplorer n'incitent pas à beaucoup de positivisme. Mais comme dans de justes batailles, qu'elles ne soient pas tombées en vain.

    Beaucoup d'entrepreneurs voient leur activité touchée. Et il faut tout faire pour qu'elle ne soit pas coulée. Chacun doit prendre sa part à l'effort. Le gouvernement a annoncé des mesures d'aides qui permettent de geler la situation et gagner du temps. C'est à vous de mettre à profit ce temps pour préparer la suite, le fameux "après".

    Voici quelques pistes d'initiatives que nous vous suggérons pour préparer le futur :

    • Fidéliser vos clients actuels. Cela paraît du bon sens mais combien d'entreprise ne le font pas ? Prendre des nouvelles, annoncer les mesures que vous avez prises face à cette crise, 
    • Profiter de la demande. En offrant vos services, produits ou solutions gratuitement. C'est une période exceptionnelle pour toucher de nouveaux clients potentiels qui deviendront payant le moment venu.  De nombreuses plateformes (nationales, locales, etc.) recensent les initiatives : inscrivez-vous !
    • Mettre à jour son back office. Installer la nouvelle version du logiciel de compta, se mettre à jour des déclarations, mettre à jour votre fichier client, bref, tout ce que vous aviez repoussé à "quand vous aurez le temps". Ce n'est pas motivant donc raison de plus de le faire maintenant !
    • Vous former. De nombreuses plateformes ont mis en accès gratuit leurs ressources. C'est une bonne occasion d'occuper le temps utilement. Pour les trouver, Google est votre ami.
    • Redéfinir votre politique de communication et votre stratégie commerciale. Pour vendre, notamment dans cette période de confinement, il va falloir peut-être mettre en oeuvre des méthodologies nouvelles (vente en ligne, livraison, réseaux sociaux, B2B, ...). C'est le bon moment.
    • Refondre votre identité visuelle et/ou votre site internet. Vos statistiques de visite ont explosé ? Dommage que cela ne se transforme pas en revenus, non ?

    Cette liste n'est bien sûr pas exhaustive.

    Facilis Pro reste disponible pour vous accompagner dans chacune de ces étapes. Restez prudents et prenez soin de vous !  

     

     

     

     

  • VivaTech 2019 : salon des innovations technologiques

    Retrouvez notre compte-rendu du salon Viva Technology 2019

    https://www.slideshare.net/FacilisPro/vivatech-2019

    En synthèse :

    Synthese

  • Quelques idées d'outils informatiques pour bien débuter

    Plusieurs outils informatiques existent pour vous aider dans vos tâches quotidiennes. Gratuits ou payants. Voici une petite sélection d'outils qui permet également de lister les grands domaines auxquels penser lorsque l'on lance son activité :

    • Messagerie

    Commençons par le commencement : l'outil de messagerie électronique. Indispensable, le choix de la plateforme devra être réfléchi. Vous pouvez bien entendu commencer en créant un compte sur l'une des nombreuses plateformes mais quelques questions sont à se poser : quelles évolutions me sont proposées au-delà du mode de fonctionnement gratuit ? Quels sont les modes d'accès possibles notamment sur mobile ? Quelles sont les limites du mode gratuit ? Puis-je y associer un nom de domaine facilement ? Puis-je archiver mes messages ? Puis-je créer des alias, etc. Vous retrouverez parmi les plus connues : Gmail, Outlook, Yahoo.

    • Logiciels Bureautiques

    Là aussi, des solutions payantes mais aussi gratuites existent. Oui, il existe des logiciels bureautiques au-delà de Microsoft Office. Et non seulement ils sont gratuits mais également très performants. Citons les deux principaux : Open Office (solution de bureautique open source) et G Suite la suite de Google.  

    • Sites web

    La création de site a bien évolué depuis les débuts d'Internet. Aujourd'hui de nombreuses plateformes proposent des outils d'édition très simples et visuels. Contre de la publicité, vous pouvez même créer gratuitement un site très complet et disposant de fonctionnalités enrichies. Le nom de domaine reste un investissement essentiel mais les tarifs sont relativement raisonnables et les modalités simplifiées par ces différentes plateformes d'édition. Citons deux exemples intéressants : e-monsite.com et wix.com. 

    Vous le voyez, il ne faut pas être informaticien pour utiliser les outils de base à la création et au développement de votre activité. Ni disposer d'un budget conséquent. Bref, vous n'avez plus d'excuse pour ne pas vous y mettre ! ;o)

     

  • 2018 : cette année, je me lance !

    Janvier est une période propice aux bonnes résolutions. Notamment celles que l'on n'arrive pas à tenir plus d'un mois. Mais c'est aussi l'occasion de s'interroger sur son projet professionnel ou le développement de son entreprise.

    Cette nouvelle année qui débute est à l'image d'une page blanche où tout reste à écrire. Et si vous écriviez l'histoire de votre réussite ?

    Une idée que vous avez depuis longtemps, un projet qui vous tient à coeur, un changement d'orientation professionnelle ? Mais aussi la peur du vide, le besoin de se sentir soutenu, aidé, guidé ? Nous sommes là pour vous accompagner. A votre rythme, selon vos besoins ou envies. En 2018 comme en 2017 nous serons à vos côtés pour faire de cette nouvelle année votre "success story".

    Meilleurs voeux pour 2018

    L'équipe de Facilis Pro

    Voeux 2018

     

  • Logiciel de facturation : une obligation pour les auto-entrepreneurs ?

    Vous avez peut-être suivi l’actualité et commenciez à stresser. Ou vous aviez échappé à l’information et vous conviendrez que le coup n’est pas passé loin.

    Afin de lutter contre la fraude à la TVA, la loi de finances pour 2016 instaurait initialement l'obligation à partir du premier janvier 2018 pour les professionnels assujettis à la TVA (commerçants notamment) d'enregistrer les paiements de leurs clients au moyen d'un logiciel de comptabilité ou d'un système de caisse sécurisés et certifiés.

    Initialement, la Loi prévoyait que TOUS les autoentrepreneurs devaient se mettre en conformité en acquérant un logiciel de facturation, ou d'encaissement.

    Mais face à l’inquiétude exprimée par la Fédération des autoentrepreneurs, le Ministre de l’Action et des Comptes publics Gérald DARMANIN a décidé de le recentrer et de le simplifier.

    La Fédération des auto-entrepreneurs revient sur le sujet et éclaircit les obligations ici : https://www.federation-auto-entrepreneur.fr/actualites/logiciel-facturation-auto-entrepreneur-loi-antifraude-recule

    Donc finalement :

    • La mesure ne concernera que les autoentrepreneurs possédant ou devant posséder à ce jour un logiciel ou un système de caisse (Commerce de détail alimentaire hors métiers de bouche, commerce de détail non alimentaire, commerce de détail sur marchés non classé ailleurs et commerce de détail non spécialisé)
    • C'est à dire ceux réalisant des ventes au comptoir.